Bannir le mensonge !

Crédit photo : Pixabay

Le mensonge est un énoncé délibéré d’un fait contraire à la vérité ou encore à la dissimulation de la vérité. Ce dernier terme est tout particulièrement intéressant … Que sait-on de la vérité ? Où se situe-t-elle vraiment ? N’est-elle pas le simple reflet d’une interprétation illusoire ? La vérité n’existe pas puisque nous possédons chacun la nôtre. De fait, est-ce que le mensonge existe vraiment ?

 

Pourquoi mentons-nous ?

Selon les principes de la PNL (programmation neuro-linguistique), 99% de nos actions sont entreprises avec de bonnes intentions. Aussi, dans cette optique, le mensonge serait un peu l’arbre qui cache la forêt. Généralement, nous mentons pour l’une des six raisons suivantes :

  • Nous ne souhaitons pas faire de la peine à l’autre ou le décevoir

Lorsqu’une personne requière notre avis sur une tenue vestimentaire qui ne serait pas saillante à notre goût, nous préférons généralement répondre que cette dernière lui va plutôt bien dans l’unique but de ne pas la blesser avec notre vérité. Cependant, il est important de trouver cette limite entre ne pas blesser l’autre et lui apporter une aide constructive

  • Nous voulons paraître poli

Depuis l’enfance, nous avons appris à maîtriser nos émotions et à vivre dans le paraître. Ainsi, lorsqu’une personne nous demande si nous allons bien, nous répondons dans la majorité des cas par l’affirmative même si cela est complément faux. Finalement, l’interrogation courante « Comment vas-tu ? » est une manière de créer un lien avant d’être une question véritable.

  • Nous souhaitons éviter les conflits

Même si l’autre heurte profondément nos valeurs personnelles, nous préférons ignorer une situation dérangeante dans le but de préserver une paix sociale. Placer l’autre face à ses responsabilités ou pire, face à ses dérives, nous positionne forcément comme un méchant qui déstabilise l’ordre établi. La situation engendrée et les émotions liées sont souvent difficiles à porter et à assumer.

  • Nous aimons nous faire valoir

Nous avons été domestiqués dans un monde de paraître ; les réseaux sociaux en sont une parfaite illustration. Nous trichons pour donner une image de nous-même différente de la réalité en jouant finalement sur l’interprétation que les autres se font de nos vies.

  • Nous avons l’habitude de mentir

L’enfant âgé de 2 à 3 ans affabule pour se construire une identité ; il se croit alors tout puissant. A l’âge adulte, notre égo prend volontiers le relais : il s’imagine que ses désirs peuvent changer notre réalité ! Nous nous mentons donc à nous-même comme nous mentons aux autres dans le but d’enjoliver un quotidien ou bien souvent de masquer un manque d’estime de soi.

  • Nous avons besoin de nous disculper

Quand le mensonge va trop loin, nous imaginons un autre mensonge pour se sortir d’une situation difficile. Nous avons tous ce besoin viscéral d’être aimé par l’autre. Or, il est plus facile de redorer son blason en portant une faute sur une malheureuse circonstance voire sur autrui plutôt que de faire un mea culpa.

 

Dernière l’ensemble de ces raisons, il existe une peur bien réelle ; celle du regard de l’autre et de son jugement. Nous mentons pour être conforme aux attentes de l’autre. En mentant à tour de bras, nous nous éloignons donc de notre authenticité.

 

Comment cesser de mentir ?

Il est possible de changer ses habitudes et de retrouver plus d’authenticité en bannissant le mensonge autant que possible en suivant ces six étapes :

  1. Comprendre pourquoi nous mentons véritablement,
  2. Identifier les éléments déclencheurs pour en finir avec cette addiction,
  3. Réfléchir à la vie que nous pourrions mener sans mentir,
  4. Choisir le silence au mensonge,
  5. S’entraîner peu à peu à partager sa vérité en utilisant la communication non violente,
  6. Apprendre à faire face aux conséquences et choisir les relations saines.

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0