Accepter la déception !

Crédit photo: Pixabay

La déception est une émotion qui sert avant tout à combler un manque. C’est une réponse « humaine » à une attente personnelle non comblée. Elle peut engendrer la frustration, le blâme ou encore la dépression.

 

Pourquoi avons-nous des attentes ?

Une attente envers une situation, une opportunité ou une personne est une forme d’exigence inspirée par ses propres besoins et ses propres envies. Elles sont essentielles car elles permettent d’évoluer en se demandant : pourquoi ai-je cette attente ? Comment est-ce que je cherche à la combler, parfois par tous les moyens ? Est-ce que cette attente est réaliste ?

Or, il est important d’ancrer une croyance véritable au plus profond de nous-même : la seule personne qui peut me venir en aide ; c’est moi-même ! L’autre n’a pas la même vision de la vie que moi puisqu’il n’a pas la même éducation, les mêmes expériences, les mêmes besoins et les mêmes envies. Il faut accepter que nous sommes différents et que si nous voulons atteindre un objectif, il faut apprendre à s’en donner les moyens !

 

Quelles sont les personnes prédisposées à la déception ?

Ce sont bien évidemment les personnes qui ont des attentes fortes à l’égard des autres mais aussi d’elle-même : les perfectionnistes !

Si l’on prend l’exemple d’un entrepreneur perfectionniste, il est fort à parier que ce dernier est souvent déçu s’il ne parvient pas à tenir les objectifs qu’il s’est fixé. Mais certaines questions doivent permettre de relativiser : Est-ce que l’échéance fut réaliste ? Ai-je pris en compte mes forces et mes limites ? Ai-je un nombre d’attentes simultanées importantes ? Est-ce bien nécessaire de mener à bien toutes ces actions ? Sont-elles utiles ?

Il est important, pour les perfectionnistes, d’apprendre à travailler avec le principe de Pareto. Ce dernier invite à se concentrer sur les 20% d’actions qui permettent d’atteindre 80% du résultat … et c’est déjà bien !

 

Pourquoi est-ce que cela complique sérieusement nos relations ?

L’égo du perfectionniste est inflexible : si les attentes sont bafouées, la défiance n’en sera que plus grande ! Dans l’exemple d’un travail conjoint sur un projet, si les attentes sont différentes, les soucis de communication seront nombreux ! Ayant déjà vécu des expériences malheureuses dans la co-animation, je cherche à répondre aux questions suivantes avant tout démarrage de collaboration : Avons-nous les mêmes ambitions ? Avons-nous la même capacité de travail ? Sommes-nous tournés vers l’autre ou plutôt dans l’individualité ? Devons-nous s’adapter à l’autre à outrance ?

Répondre à ces questions en jugeant l’autre inapte à la collaboration par qu’il ne répond pas à nos critères d’exigence n’est pas la seule option … même si parfois l’autre abuse clairement de nos compétences ou de notre disponibilité. Il est important de faire connaissance avec soi-même pour vérifier que nous-même, nous sommes aptes à la collaboration. Parfois, notre propre exigence est un frein notable à toute collaboration. Dans tous les cas, il est important que l’équilibre soit respecté pour que l’avancement sur un projet soit fructueux.

 

Comment se libérer de nos attentes ?

Se libérer des attentes que l’on a par rapport à une situation, c’est pratiquer l’acceptation au quotidien. Il faut prendre conscience que l’univers sait ce qui est bon pour nous et qu’il nous apporte un lot d’opportunités et d’épreuves pour que nous apprenions sans cesse … tout au long de notre vie !

 

Se libérer des attentes que l’on a par rapport aux autres, c’est comprendre que vous avons des besoins et des envies différents. Il s’agit de pratiquer la tolérance en faisant des compromis équitables pour la relation reste équilibrée. Il ne faut pas hésiter à communiquer avec bienveillance et avec honnêteté. Exprimer ce que l’on ressent, oser proposer des solutions pour favoriser un travail commun sans pour autant se laisser écraser. Enfin, même dans les situations les plus difficiles, il faut apprendre à remercier l’autre pour que ce qu’on a appris sur soi.

 

Se libérer des attentes que l’on a par rapport à soi-même, c’est continuer à partir à sa découverte pour (re)trouver son authenticité. Il faut apprendre à prendre du recul par rapport à une situation mal vécue ou à une personne agaçante pour comprendre ce que cela éveille véritablement en nous.

 

 

Es-tu prêt à te libérer de tes attentes pour limiter les instants de déception ?

 

N'hésite pas à partager cet article

et à liker la page Facebook & Instagram "The Apijob Company" 

Écrire commentaire

Commentaires: 0