Sois attentif aux sentiments en entreprise !

Crédit photo : Freepix

Dès la plus tendre enfance, on nous apprend à maîtriser voire à annihiler nos émotions. Notre éducation nous modèle et nous domestique au mieux pour que nous puissions être conforme aux attentes de la Société où les émotions ont peu de place. Heureusement, les croyances évoluent ! Les nombreux livres de développement personnel relatif au lâcher prise en témoignent.

 

Le management, lui aussi, contribue à notre éducation professionnelle. Il est donc primordial de le soigner en restant vigilent aux émotions qu’il peut susciter chez les collaborateurs et en gardant à l’esprit qu’une émotion peut en cacher une autre.

 

Les émotions, bien que du ressort de l’intime, entrent peu à peu au sein des entreprises par le biais de l’intelligence émotionnelle qui a pour but de faciliter la communication.

 

Les psychologues répertorient 6 émotions universelles : la peur, la colère, la joie, la tristesse, le dégoût et le mépris, auxquelles certains ajoutent la honte et la culpabilité. Elles ne sont en soi ni négatives, ni positives.

 

Comment décrypter les émotions ?

Ce n’est jamais facile de décrypter les émotions véritables chez les autres. Cependant, l’utilisation de la PNL et notamment l’observation des signes non-verbaux, peut être particulièrement utile. Par exemple, les micro-expressions, universelles et éprouvées scientifiquement, représentent bien les émotions avec précision ; elles ne mentent pas !

 

Que faire avec les émotions détectées ?

Lorsque les émotions sont identifiées, il s’agit de les apprivoiser et de les comprendre. La connaissance de ses émotions et de celles des autres permet de lever bien des freins et des obstacles. Reconnaître les déclencheurs, c’est anticiper et se sentir moins vulnérable.

Il s’agit ensuite de trouver un équilibre, entre expression et réserve. En effet, une personne qui ne partage aucun affect peut difficilement être compris des autres, mais une trop grande proximité la met en péril.

 

Pourquoi la gestion des émotions est importante au sein de l’entreprise ?

Les émotions sont contagieuses et le manager est en grande partie responsable du bien-être de son équipe. Il est donc nécessaire de rester vigilant dans la communication de ses émotions sans pour autant les auto-censurer. En effet, garder ses émotions pour soi n’empêche pas l’apparition de signaux non maîtrisés, qui peuvent générer de l’inquiétude au sein de l’équipe.

Un très bon moyen de décompression reste l’échange car il évite les suppositions inutiles.

 

Quels sont les effets positifs d’une écoute des émotions au sein de l’entreprise ?

  • Au moment du recrutement stratégique

Lorsqu’un recrutement est opéré pour un poste stratégique, il faut être particulièrement vigilent à l’intelligence émotionnelle de chaque candidat. En effet, il est impératif de définir quel candidat saura au mieux gérer ses émotions. Le stress ne devra pas entraver l’action menée ou la prise de décision du candidat sélectionné pour intégrer l’entreprise.

  • Au moment de l’intégration d’un nouveau collaborateur

Il est rare que l’on porte son attention sur l’intelligence émotionnelle d’un nouveau collaborateur lors de la période d’essai. Et pourtant, bien avant les compétences techniques, il est nécessaire de s’assurer qu’il sera en mesure de s’adapter au mode de fonctionnement de l’entreprise et de s’intégrer à l’équipe avec l’ensemble des personnalités qui la compose.

  •  Au sein de la cohésion d’une équipe

Lorsqu’un manager pousse son équipe à mieux se connaitre, chacun est plus à même de comprendre les personnalités, les valeurs personnelles et les émotions parfois exacerbées des uns et des autres. Ainsi, la communication peut être plus saine car elle reste humaine !

  •  Dans le management au quotidien

Faire preuve d’empathie, garder son self-control ou motiver son équipe avec bienveillance sont autant d’éléments de l’intelligence émotionnelle qui font d’un manager un véritable leader.

 

Au sein de l’entreprise, il reste difficile de laisser de la place aux émotions et pourtant à bien des égards, elles contribuent à faire grandir les entreprises. Dans certaines d’entre-elles, un Chief Happiness Officer est embauché et a pour mission principale de créer du lien entre les collaborateurs dans le but de les rendre plus créatifs, plus efficaces et plus performants en conservant l’essentiel : leur humanité !

 

N’hésitez pas à partager l’article

 

et à liker les pages Facebook et Instagram The Apijob Company !