Embauche une personne handicompétente !

Crédit photo : Peoplecreations / Freepix

 

Travaillant pour une très belle entreprise alsacienne qui est largement implantée à l’international, il était capital d’embaucher des candidats pratiquant avec aisance une langue étrangère, notamment l’allemand. Même en Alsace, c’est une compétence rare !

 

En quête d’un nouveau talent, j’ai rencontré un candidat pétillant et dynamique qui m’a immédiatement inspiré confiance. Motivé, il a construit son parcours professionnel de manière autodidacte et n’a jamais eu peur d’être mobile pour parfaire ses compétences, allant même jusqu’à travailler durant plusieurs années en Asie où il a eu l’occasion de pratiquer l’anglais quotidiennement.

 

Quel recruteur ne rêverait pas d’intégrer un candidat avec autant de qualités techniques, linguistiques et humaines au sein de son équipe ? Probablement celui qui, se croyant invincible, rejette avec force et dédain les personnes ayant subies des accidents de la vie ; les handicapables !

 

En effet, j’ai oublié de mentionner dans la présentation du candidat que, suite à un accident, il a perdu l’usage d’un de ses bras. Profondément positif et combattif, il n’a pourtant jamais cessé de rechercher un emploi afin de s’y épanouir. Il a repris des études dans le domaine informatique et a appris, seul, l’allemand afin d’avoir un maximum de chance d’être à nouveau employable.

 

Malgré tous ses efforts, il ne parvient pas à décrocher un emploi stable ! Pour la plupart des recruteurs, c’est trop compliqué de recruter une personne handicapée ou malade ! Certains objecteront que l’infrastructure ou les moyens alloués ne sont pas adaptés pour un collaborateur handicapé, d’autres craindront que la productivité d’un collaborateur handicapé ou malade soit moindre qu’un collaborateur valide ou en bonne santé et d’autres encore craindront des absences répétées.

 

Ayant conscience que n’importe qui d’entre nous peut voir sa vie basculer du jour au lendemain, le handicap de ce candidat m’importe peu ! Il est tout à fait capable d’assumer les missions proposées, moyennant quelques aménagements minimes de son poste de travail (pour lesquels, il est possible d’obtenir des aides) !

 

Le candidat confirme sans peine ses compétences techniques et humaines et devient l’un des éléments incontournables du service. Il est rapidement embauché en CDI ; mon premier CDI de recruteur ! Je suis très fière de lui et particulièrement émue à la signature de son contrat, précieux sésame d’une vie future plus sereine.

 

Il y a plusieurs atouts pour une entreprise de faire confiance à une personne handicapée ou malade, à savoir :

  • Réduire, voire supprimer, la contribution à l’AGEFIPH en répondant à l’obligation légale qui fixe à 6% le taux d’emploi de personnes handicapées dans une entreprise de 20 salariés et plus,
  • Affirmer la responsabilité sociale de l’entreprise et contribuer à renforcer une identité positive en luttant contre la discrimination et l’exclusion. C’est une occasion idéale pour engager une réflexion autour de l’organisation du travail, de l’ergonomie des postes de travail et d’optimiser certains processus au sein de l’entreprise,
  • Recruter de nouveaux talents motivés, compétents et fidèles. Les sondages confirment que les personnes handicapées ou malades sont d’autant plus consciencieuses et ont des capacités d’adaptation supérieures à la moyenne,
  • Faire face aux pénuries de candidats. Certaines entreprises peinent encore à trouver des candidats sur les métiers en tension dans les domaines de l’agriculture ou de l’industrie par exemple. En ouvrant les recrutements aux personnes handicapées, il est pourtant possible d’accroitre la chance de trouver un candidat dont les aptitudes et la personnalité correspondront à la culture d’entreprise et au poste à pourvoir.
  • Bénéficier d’aides financières de l’AGEFIPH. L’embauche d’une personne handicapée peut donner lieu à des subventions. Des aides complémentaires peuvent être versées dans le but d’aménager convenablement le poste de travail d’une personne handicapée.

      Les aides proposées par l’AGEFIPH sont les suivantes :

      Et si le plus grand des handicaps, c’était le manque d’ouverture des recruteurs ?

 

 N’hésitez pas à partager l’article

et à liker les pages Facebook & Instagram "The Apijob Company"